Ils et elles font l'Enseignement Agricole : Jean -Claude PUX



Jean-Claude PUX nous salue bien...

Jean-Claude PUX mis en demeure d'improviser une déclaration...


Professeur-Documentaliste au Lycée Agricole "Vert d'Azur" à Antibes, Jean-Claude PUX va "faire valoir ses droits à la retraite"... Ses collègues et amis des "réseaux thématiques" de l'enseignement agricole public en Provence Alpes Côte d'Azur, ont profité d'une récente réunion régionale au Lycée Agricole d'Aix-Valabre pour lui rendre hommage. Ouvre ce lien interne dans la fenêtre couranteVoici quelques échos du "pot" improvisé et chaleureux...

 

 

 

 

 

 

La vie documentée et bien remplie de Jean-Claude

"Nous on fait partie des vieux meubles,
on a vu partir Michèle Robin ; on a vu partir
Alain Nebon, Gilbert Garnier et là c’est mon
tour… Alors, les jeunes, il faut vous remuer,
ça va pas être facile…"

"Merci, merci bien et bonne continuation !"
Jean-Claude Pux, chaleureusement entouré par les documentalistes de l'enseignement agricole public en Provence Alpes Côte d'Azur.

"Je suis entré dans l’enseignement agricole en 1969.
(Les collègues : "Ouais, bravo !")

J’y ai gravi tous les échelons : J’y suis rentré comme répétiteur, comme beaucoup, d’ailleurs. Après j’ai enseigné les mathématiques pendant une quinzaine d’années.

En 1988, les premiers documentalistes ont été recrutés sur liste d’aptitude – nous on n’a pas passé de concours, on était 20 - et ensuite on a fait appel à nous pour faire passer les concours… Au début, je ne voulais pas les faire passer, j’étais un peu gêné… Plus tard, vers 1992-93, je m'y suis résolu et je me suis investi dans les concours … Et après - dans les jurys de concours ça tourne - je n’étais plus dans les concours de l’agriculture, en revanche, j’ai été "récupéré" par l’Éducation Nationale pour, justement, faire passer le CAPES, jusqu’à l’année dernière…

Je suis arrivé à Antibes tout de suite, en 1969 ; et j’y ai fait toute ma carrière. C’est assez rare quand même. J’y ai passé 39 ans. Je connais tout l’établissement et j’ai vu passer beaucoup de monde. Quand je suis arrivé à Antibes, il n’y avait pas de centre de documentation (…) Quand je suis arrivé il y avait une grande salle où des livres étaient rangés par ordre alphabétique. C’était extrêmement pratique pour les retrouver. On a donc  tout créé de A à Z avec l'aide d'un CES… Voilà vous savez  presque tout... (il sourit)

Et maintenant ? J’aspire à voyager pas mal. J’espère voyager à travers le monde… Je reviendrai dans le Queyras quand même… C’est vrai que pendant 10 ans j’allais dans le Queyras été comme hiver, mais il faut découvrir autre chose quand même...

(une collègue lui remet un paquet-cadeau au nom du groupe)

Par contre, je ne coupe pas totalement les ponts ; ce serait dûr de couper brutalement… Comme je suis présent dans mon ASMA  départementale et que je fais partie du C.A. au plan national, je garde ces activités là pour qu’il y ait encore un lien… J’ai envie de passer à autre chose, quoi ...
(Jean-Claude ouvre son paquet-cadeau)
Ouh là,  ça c’est sympa,  tiens !
(il découvre un choix de séjours non conformistes)

Cet été j’étais à Madagascar, dans un tour un peu bizarre. On a dormi dans des endroits… Pas  d’eau, pas d’électricité ; à manger quand le ravitaillement pouvait arriver au village… Je suis un peu habitué à la dure mais là….

(il désigne sa brochure publicitaire)

(Une collègue : "Tu choisis un hébergement dans un hôtel ou dans les arbres, ou dans un igloo…")




Découvrez tout notre agenda..

AGENDA


OSEZLEMIX, les voix de la mixité !

Voici le clip produit par la Cité des métiers dans le cadre du projet OSEZLEMIX de la DRDFE.

 



Dossiers agroalimentaire AGRESTE (Avril 2015)

La statistique, l'évaluation et la prospective agricole


DigneDigne
GapGap
AntibesAntibes
Aix-en-provenceAix-en-provence
MarseilleMarseille
Saint-Rémy de ProvenceSaint-Rémy de Provence
HyèresHyères
Les arcs-sur-argensLes arcs-sur-argens
AvignonAvignon
CarpentrasCarpentras
Isle-sur-la-SorgueIsle-sur-la-Sorgue
OrangeOrange