Les métiers du vin



Les travaux et les jours à l'exploitation du Lycée Agricole et Viticole d'Orange...

À l'école des vendanges...

L'enseignement agricole public ne fait pas semblant, il produit. Le plus souvent possible, il prône la pratique en situation réelle de production. Pour s'en convaincre, il suffirait de participer, par exemple, aux vendanges, dans le cadre de l'exploitation du Lycée Agricole et Viticole d'Orange. Dans les vignes, au chai et au caveau de "Château Mongin" c'est l'affairement et la concentration, comme dans n'importe quelle exploitation viticole professionnelle des Côtes-du-Rhône.

"Château Mongin" produit et commercialise réellement des vins de grande qualité ; du vin de pays, des Côtes-du-Rhône (générique et Villages) et du Châteauneuf-du-Pape, en rouge et en blanc. Noblesse, tradition et sérieux obligent, tout est fait et suivi au Lycée Viticole d'Orange.

Sous la houlette de son tout nouveau directeur d'exploitation, Miguel AGUIRRE, tout un petit monde s'active à récolter, à rentrer et à préparer le précieux raisin, dans les meilleures conditions possibles. Ici, l'apprenant (du CAPA au Bac Professionnel) est considéré comme un acteur responsable, au sein d'une organisation professionnelle rigoureuse.

À suivre :


Reportage de Didier Rousselle (DRAAF-SRFE-CRIPT PACA)


Lycée d'Aix-Valabre : Interview - L'exploitation, la vigne et le caveau, sont aussi des lieux d'applications pédagogiques


Si vous marquez votre étonnement à l'annonce du prénom Guilhem, attendez-vous à une réaction immédiate : "Guilhem comme Saint-Guilhem-le-Désert, le plus beau village de France qui se trouve dans l'Hérault dont je suis originaire ! (il rit de bon cœur) Je suis cadre à l'exploitation du Lycée Agricole d'Aix Valabre. Je m'occupe de la partie viticulture et vinification, plus simplement, je m'occupe des vignes et je m'occupe de faire le vin..."

Guilhem Esculet est revenu dans son chai après avoir donné ses consignes aux élèves de seconde, au travail dans la vigne toute proche.

Dans l'Enseignement Agricole, on ne fait pas semblant de produire et de récolter.

Technicien d'expérience Guilhem Esculet a bien conscience d'appartenir également à la communauté éducative du Lycée Agricole d'Aix Valabre :  

"Quand je fais travailler des élèves à la vigne, j'ai d'abord une pensée pour l'élève, pour sa sécurité. On leur donne des outils tranchants et je leur dit, avant de commencer, ne travaillez pas face-à-face mais un peu décalés pour ne pas risquer de couper le doigt de votre collègue. Mais j'ai aussi une pensée pour la récolte. Il faut que le travail soit bien fait, qu'il n'y ait pas d'oubli, pas de gaspillage… Généralement à 95% ça se passe très bien. Ils sont jeunes, de temps en temps je me sens obliger d'aboyer un peu, mais bon…"

Bien que la rentrée scolaire soit encore toute récente, les élèves de Seconde sont déjà entrés dans le vif du sujet : les exercices pratiques d'un enseignement technique et professionnel.

"Les secondes, ils ne savent pas trop. C'est une nouvelle expérience, il faut les diriger. Je leur explique un peu, avant d'aller à la parcelle, ce qu'ils font, à quoi ça va servir, la sécurité, le gaspillage et si le temps me le permet en cave, je vais les voir sur la parcelle pour éventuellement pousser un coup de gueule et remettre les choses d'aplomb et leur expliquer… N'oublions pas que le travail des jeunes à la vigne (ou aux champs, en général) se passe pendant les heures de cours. Les relations avec les profs sont très bonnes, pas de souci, on a des profs qui sont plus terriens que d'autres, c'est normal… Mais à 100% des cas ça se passe très bien."
 

"À la cave, je ne prends les élèves et les étudiants qu'en stage et en binômes, pendant deux jours. Je m'intéresse d'abord aux élèves des sections STAV B (production végétale). Ils participeront à leur tour. On ne peut pas faire passer toute la classe sur deux jours… Après, sur les parcelles, ils viendront tous avec moi pour tailler, les A comme les B…" Il faut que les élèves puissent se familiariser avec les différentes opérations de l'exploitation agricole. Guilhem résume : "On essaye de les faire passer de la souche jusqu'à la mise en bouteilles."



Le vin de l'exploitation du Lycée Agricole d'Aix Valabre

La "Cave de la Féraude", un caveau très modeste, trône en bord de chemin, au coeur d'une petite vigne.
"Ici on a du Caladoc, un croisement entre Grenache et Cabernet, c'est une création INRA… Je n'étais pas là quand on les a plantés mais ce sont des cépages qu'on peut vinifier en rouge et en rosé. Ils sont très parfumés, ce sont des cépages résistants aux maladies comme l'oïdium et le mildiou, et puis ça a un bon rendement. Généralement on fait des vins d'assemblage. Je vais, par exemple, assembler pour le rosé, un Caladoc avec un peu de Grenache ou un peu de Marcelan… Mais on a toujours la base de Grenache…"

L'amour du travail bien fait

 "On fait du Vin de Pays et du Côtes de Provence. On a une parcelle qui fait un hectare 8 sur la commune de Bouc Bel Air, en Côtes de Provence.  Là, on a Grenache et Syrah, que je vinifie en général tous les 4 ans en rouge et le reste en rosé. Ensuite, les blancs, rosés et rouges, on les décline en Vin de Pays…

Par exemple, pour ce rosé qui a eu la Médaille d'or au Concours Général Agricole à Paris et la médaille d'argent au regroupement des vignerons indépendants, c'est un assemblage de Grenache Cinsault… J'aime bien les traditionnels, les Grenache Cinsault, les Grenache Syrah…. En revanche en rouge j'aimerais bien avoir du Merlot… On peut faire un bon vin de cépage avec le Merlot..."

 

L'incertitude de la récolte

 

"La récolte, on l'avait prévu au début du mois de juin, on s'attendait à quelque chose de sain, une bonne quantité. On avait misé sur la précocité mais la précocité on l'a perdue avec le temps exécrable qu'il a fait au mois de juillet… Ça fait qu'on retombe, pour nous, au lycée agricole de Valabre, sur une année normale. C'est à dire des vendanges vers le 15, 16 septembre alors que dans les réunions j'avais entendu des collègues qui allaient commencer le 8 août… Nous on avait des acidités de 8-9 avec des degrés de 10-10,5... Il y en a qui se sont précipités, hormis ceux qui avaient des blancs un peu précoces comme le Chardonnay. Autour de l'étang de Berre, par exemple. Le Chardonnay est un des premiers à être récolté. Mais la précocité n'a pas été de 3 semaines comme on l'entendait dire."
On a 12 hectares de vignes mais sur  15 parcelles et il n'y en a que 10,5 qui sont en production. On a des petites parcelles de 46 ares, 50 ares… D'ailleurs, on aurait été bien embêtés s'il avait fallu qu'on vendange avant le 20 août, sans les élèves…"

(entretien et photos : Didier Rousselle CRIPT PACA)




Découvrez tout notre agenda..

AGENDA


SPRO - Fiches métiers

Découvrez les fiches métiers du SPRO


OSEZLEMIX, les voix de la mixité !

Voici le clip produit par la Cité des métiers dans le cadre du projet OSEZLEMIX de la DRDFE.

 



Dossiers agroalimentaire AGRESTE (Avril 2015)

La statistique, l'évaluation et la prospective agricole


Guidagri édition 2014 : Le guide de la formation en agriculture, agroalimentaire & environnement

AU SOMMAIRE :
♦ Les formations diplômantes
(De la classe de 3ème au Bac+8)
Les formations qualifiantes  (tout niveau, formation scolaire, apprentissage, formation continue)
♦ Des informations sur  : le plan de formation de l'entreprise, Le bilan de compétences, VAE, CIF, DIF, etc.
♦ Le financement de la formation
♦ L'enseignement à distance

Mais aussi le programme détaillé des formations, le lexique de la formation : près de 100 sigles explicités.

Prix unitaire TTC : 15 franco de port
► Commander cette publication






CRIPT Provence Alpes Côte d'Azur

CRIPT PACA
EPLEFPA de Valabre
Chemin du Moulin du Fort
13548 Gardanne Cedex
Tél.  04 42 65 73 51
Nous contacter


DigneDigne
GapGap
AntibesAntibes
Aix-en-provenceAix-en-provence
MarseilleMarseille
Saint-Rémy de ProvenceSaint-Rémy de Provence
HyèresHyères
Les arcs-sur-argensLes arcs-sur-argens
AvignonAvignon
CarpentrasCarpentras
Isle-sur-la-SorgueIsle-sur-la-Sorgue
OrangeOrange