Les news

Découvrez toute notre actualité en quelques clics


Rencontres Rhodaniennes au lycée viticole d'Orange

Rencontres Rhodaniennes au lycée viticole d'Orange

16/04/2018

Jeudi 5 avril, plus de 200 participants ont répondu présents pour les 18ème rencontres organisées par l’Institut Rhodanien et le lycée viticole d’ORANGE : viticulteurs, chercheurs, techniciens et ingénieurs de structures de développement, personnels de l’enseignement agricole et divers acteurs de la filière VIGNES et VINS.

Les classes de première et seconde BAC PRO vignes et vins du lycée ont activement mis en œuvre la journée, encadrée par leurs enseignants (dont Gabriel Gervois et Begona Rodriguez-Lovelle) et par le directeur d’exploitation : Romain Padilla. Une classe de BTS Viticulture-Œnologie de Nimes-Rodilhan et leur enseignant, Jean-Laurent Granier ont également participé à la journée.

La journée a débuté par plusieurs interventions en salle et des mots comme INNOVATION, ADAPTATION, RECHERCHE, ATTENTES DES CONSOMMATEURS, ont été souvent entendus. Voici ci-dessous, quelques idées essentielles de la matinée.

- Le changement climatique entraîne déjà la recherche de différentes solutions : tester et combiner des innovations, réorganiser les plantations dans l’espace, modifier les règlements et l’organisation des institutions. Donc, il va nous demander des adaptations en continu et en collectif, tout en prenant en compte les attentes des consommateurs. L’irrigation en goutte à goutte aérien est une solution permettant seulement de sauver la vigne en cas de stress hydrique trop poussé.

- Le plan « dépérissement du vignoble » permet de financer de nombreux travaux de recherche comme un programme sur les bases scientifiques de la taille respectueuse des flux de sève. Les causes de ces dépérissements étant multiples, Olivier Jacquet de la chambre d’agriculture du Vaucluse a rappelé la nécessité d’un diagnostic.

- Pour la problématique de la réduction des intrants, la réglementation et les autorisations de mise sur le marché des produits phytosanitaires évoluant, seuls les produits de biocontrôle seront bientôt utilisables. Or, pour augmenter leur efficacité, ceux-ci doivent être associés à d’autres solutions innovantes. De même, en œnologie, la diminution des intrants, comme les sulfites, attendue par les consommateurs, nécessite des changements de pratiques.

Après ces interventions, des ateliers furent proposés : Romain Padilla, directeur d’exploitation a présenté les agroéquipements des concessionnaires et, des dégustations dans le caveau de Château Mongin ont permis à Inter Rhône de faire découvrir des défauts de vins, d’origines microbiologiques.

L’après-midi, de nombreuses démonstrations dans les vignes, des ateliers de dégustations, des stands proposés par les chambres d’agriculture du Vaucluse et de la Drôme (ECOPHYTO et réseaux des fermes DEPHY, formations...) sont à retrouver en images ci-dessous.

Les acteurs du lycée viticole: élèves, enseignant, directeur d’exploitation et Pascal Buron, directeur de l’établissement, lors des démonstations et des dégustations.

Télécharger la pièce-jointe




Découvrez tout notre agenda..

AGENDA
DigneDigne
GapGap
AntibesAntibes
Aix-en-provenceAix-en-provence
MarseilleMarseille
Saint-Rémy de ProvenceSaint-Rémy de Provence
HyèresHyères
Les arcs-sur-argensLes arcs-sur-argens
AvignonAvignon
CarpentrasCarpentras
Isle-sur-la-SorgueIsle-sur-la-Sorgue
OrangeOrange