Rendre visite à la biodiversité

au Chaffaut-Saint-Jurson (Alpes-de-Haute-Provence)


Rendre visite à des voisins bien utiles...

Des lycéens captivés.

Ce que recèle un tas de bois..

Un hôtel cinq épis...

Un destin en mains.

 

Dans le cadre d'’un programme de découverte et de valorisation de la biodiversité agricole, le CPIE Alpes de Provence a organisé une sortie de terrain le vendredi 29 mars de 13 h 30 à 16 h 30 au Chaffaut...

"La sortie  a eu lieu dans l'exploitation agricole du Lycée Agricole de Digne-Carmejane, afin d’'y révéler la biodiversité présente, et les pratiques qui contribuent à la développer et à la maintenir. Il  a été  question, notamment, des méthodes d'évaluation de la biodiversité en milieu agricole dans le cadre du programme "BiodivEA". Nous étions 35 participants dont une grande majorité d'élèves et l'animateur environnement Gérard Moreau..." précise Steve Jacqueson, animateur au CPIE04.

Des nichoirs pour abeilles solitaires...

"Nous avons découvert le travail effectué par des élèves dans le cadre du programme "BiodivEA" : hôtel à insectes, nichoirs à abeilles solitaires... Gérard a présenté les différentes espèces susceptibles d'utiliser ces installations et l'impact que ces dernières avaient sur les champs et les cultures à l'entour."
 

"Nous avons ensuite travaillé sur la présence des nichoirs, leur entretien et leur nécessité dans l'écosystème agricole : petit travail de compréhension du maillon essentiel que sont les oiseaux dans le fonctionnement des chaines alimentaires (détermination de ce que peut être un auxiliaire des cultures).
"Puis nous avons fait des observations liées à une coupe de bois récentes. Quelles essences avaient été maintenues, pourquoi et quels pouvaient être les impacts d'un défrichage mal réfléchi ?"

 Une lecture attentive de notre environnement...

"Nous avons par la suite tenté de faire des observations d'invertébrés aquatiques dans le cours d'eau à proximité … En vain, mais cela nous a tout de même permis de parler de la "ripisylve" (forêt riveraine d'un cours d'eau, ndlr) présente. Nous avons enfin terminé la séance par une visite de l'exploitation agricole du lycée ainsi que des champs alentours particulièrement destinés au pastoralisme. Gérard a mis en évidence l'importance des zones intermédiaires (entre champs et forêts ou entre prairies et exploitation agricole) et particulièrement leur richesse en biodiversité..."

Tout un bestiaire à reconsidérer et à observer...

C'est l'observation attentive qui remet coccinelles, chrysopes, pemphédrons (ces petites guêpes noires et inoffensives), carabes (dont les larves sont de grandes dévoreuses de parasites…) ou le très (mé)connu perce-oreilles (ou forficule) dans un bestiaire réenchanté ; celui des bons "auxiliaires de cultures" redoutables contre les pucerons, notamment. Saviez-vous que les perce-oreilles ne se font pas prier pour s'installer sous un pot de fleur retourné et rempli de paille, de foin ou de fibres de bois ? Ce micro hébergement rural a de beaux jours devant lui...

 (photos : Steve Jaqueson)



Découvrez tout notre agenda..

AGENDA


Agenda 21 : Cadre institutionnel

Education au développement durable

Des fiches pédagogiques, des ressources, des liens et des projets, la plateforme EDD mutualise initiatives et données pour enseigner le développement durable.  Conçue par des acteurs de l’enseignement agricole, elle constitue un site clé pour tous ceux qui s’intéressent aux thématiques du développement durable. http://edd.educagri.fr/






Francoise DEGACHE

Françoise DEGACHE
Animatrice Régionale
Agriculture & Développement Durable
francoise.degache@educagri.fr


DigneDigne
GapGap
AntibesAntibes
Aix-en-provenceAix-en-provence
MarseilleMarseille
Saint-Rémy de ProvenceSaint-Rémy de Provence
HyèresHyères
Les arcs-sur-argensLes arcs-sur-argens
AvignonAvignon
CarpentrasCarpentras
Isle-sur-la-SorgueIsle-sur-la-Sorgue
OrangeOrange