Santé - Conduite à risque - Sécurité

Réseau d'éducation pour la santé, l'écoute et le développement de l'adolescent


Réseau d'éducation pour la santé, l'écoute et le développement de l'adolescent

Education à la Santé et à la Citoyenneté

L'enseignement agricole public a toujours été réactif aux problèmes que rencontraient les jeunes, en matière de conduites à risques. Ceci était dû notamment à la physionomie des établissements avec une part très importante d'élèves internes.
Dès 1994, la DGER a décidé, suite à la demande du professeur MONTAGNIER, de mettre en place un module d'éducation à la santé et à la sexualité de vingt heures pour le cycle quatrième-troisième.
Plus généralement, l'ambition a été d'amener les adolescents à une réflexion sur les conduites à risques et de les accompagner dans leur développement personnel. Le concours d'intervenants tels que des comédiens, metteurs en scène, écrivains, philosophes, cinéastes, musiciens..., a été sollicité avec l'aide de la Direction générale de la santé. Les projets considérés comme novateurs (expositions d'affiches, livres, films...) ont ainsi mobilisé de façon pérenne les élèves et étudiants, les apprentis, les stagiaires et les équipes pédagogiques. Autour de l'infirmière, personne ressource par excellence, les conseillers principaux d'éducation, les personnels de surveillance, d'entretien et de cuisine, les enseignants, notamment de biologie, éducation socioculturelle, lettres, éducation physique et sportive, ont encadré les jeunes soutenus par les chefs d'établissement. Des groupes d'adultes relais se sont parfois constitués.
Le champ d'action s'est élargi avec tout d'abord la prévention routière puis, en 1998, la participation du Ministère en charge de l'Agriculture au comité interministériel de lutte contre la drogue et la toxicomanie. La prévention des consommations de substances psycho-actives, licites et illicites et des dépendances s'accompagne d'une éducation à la citoyenneté (respect de soi et des autres, des lois et non exclusion des personnes en difficulté avec les produits).
Cette démarche humaniste veille à combattre toutes formes de discriminations (sexisme, racisme, homophobie,...) et à favoriser, au sein de l'enseignement agricole, une meilleure intégration des personnes souffrant de handicap ou de maladies chroniques.
Pour mener à bien ce projet ambitieux, la DGER a créé en juin 2001 un réseau d'éducation pour la santé, l'écoute et le développement de l'adolescent (RESEDA), soutenu par la mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MILDT).

 RESEDA, un réseau sur le thème de l'éducation pour  la santé

Ce réseau regroupe des personnes issues de toutes les professions de l'enseignement agricole. Infirmières, conseillers d'éducation, enseignants, personnels ATOSS, équipes de direction, institutionnels de l'enseignement agricole ont mis en commun leurs savoir-faire pour se doter d'une structure d'appui à l'ensemble des acteurs qui interviennent dans l'éducation pour la santé.

Les objectifs majeurs du réseau sont d'échanger sur les pratiques, de mutualiser les expériences existantes et de faire connaître les orientations et réflexions actuelles autour de la prévention des conduites à risque afin de développer une culture commune sur l'éducation pour la santé dans les établissements.

Un comité de pilotage, représentatif des différentes professions de l'enseignement agricole s'est créé pour aider à la structuration et réguler le fonctionnement du réseau. Il se réunit 2 à 3 fois par an.

Le réseau propose des regroupements réguliers de ses membres pour construire ensemble les orientations, pour se former et échanger sur les pratiques.

Le réseau se donne 4 grandes orientations de travail :

  • Mettre en place et développer la formation :
    • Stages, rencontres, regroupements organisés à l'initiative de RESEDA (exemple : groupes adultes relais janvier 2004 ; regroupements à Morlaix juin 2005 ; regroupement à Rambouillet janvier 2007, regroupement à Florac octobre 2008)
    • Animation de formations (Affectivité et sexualité, prévention des conduites suicidaires, accès à la contraception...)
  • Développer les échanges entre membres du réseau :
    • Création d'une conférence Mélagri (forum) pour échanger et faire connaître les divers projets et actions réalisées.
    • On trouve également sur la conférence les comptes rendus des regroupements et comités de pilotage, les répertoires des partenaires, outils et actions réalisées, ainsi qu'un "fil de discussion" entre les membres du réseau.
    • L'inventaire des actions réalisées dans les lycées (création de documents, expos, ...) a pour but de valoriser ces actions et de mettre en relation les différents porteurs de projet. (renseignements, soutien, accompagnement)
  • Créer des outils pédagogiques :
    La première année de fonctionnement a abouti à la réalisation collective d'une charte du réseau qui rappelle les valeurs sur lesquelles se fondent nos actions.
    RESEDA publie des outils de prévention créés collectivement par des membres du réseau (les "carnets de santé RESEDA").
    • Les Groupes Adultes Relais
    • Comptes-rendus des regroupements et conférences
    • "Cannabis : prévenir et réagir"
    • "Alimentation et bien-être" ateliers d'écriture
    Documents Vidéo : conférences sur le thème "prévenir les violences à l'école" ; "les valeurs du corps chez l'adolescent"
    Un numéro de la revue "initiatives de l'enseignement agricole" est consacré au thème de l'éducation pour la santé. Ont été regroupés des textes de réflexion sur des thèmes (l'éducation à la santé, les conduites à risque ,l'écoute des jeunes...) ainsi que des témoignages d'actions menées dans les établissements (théatre-forum ; café-philo ; atelier d'écriture, groupe-adulte-relais...) Nous présentons également le fonctionnement du réseau ainsi que l'esprit de la charte. (la revue "initiatives" est présente dans tous les bons CDI.)
    Ces publications sont disponibles sur demande auprès de reseda@educagri.fr
  • Développer les projets dans les établissements :
    • Des appels à projet sur différentes thématiques de prévention sont organisés, et les campagnes nationales sont relayées.
    • Chaque année RESEDA propose un thème et soutient financièrement des projets : 2003 et 2004 appel à projet éducation à la sexualité ; 2004 prévention des toxicomanies (tabac ; cannabis) 2005 Activités physiques et nutrition ; 2006 "alimentation et bien être ; 2007 conduites festives et alcoolisme ; 2008 conduites dopantes, la performance à quel prix ?

Un consensus large s'est dégagé sur le fait que l'éducation pour la santé concerne et doit mobiliser l'ensemble des professionnels de l'enseignement agricole et non seulement les équipes médicales et soignantes. Se pencher sur ces problématiques peut être un véritable levier pour une réflexion collective, notamment dans le cadre du projet d'établissement, et contribue à une approche plus globale du mieux être de l'élève.


PASS Santé + Prévention-contraception

PASS Santé + Prévention-contraception

PASS SANTE + : Etre acteur de sa sexualité

Le chéquier PASS Santé+ prévention-contraception comprend 9 coupons liés à des prestations de prévention et d’accès à la contraception, telles que des consultations médicales, une analyse biologique et l’achat de contraceptifs.

Objectif ? Permettre aux jeunes d’accéder gratuitement et de façon confidentielle à des prestations de prévention et de contraception. Renforcer l’information des jeunes et faciliter leur accompagnement dans un parcours de prévention et de soins dans le domaine de la sexualité.

Comment ? La demande de chéquier « PASS Santé + prévention-contraception » se fait exclusivement par téléprocédure sur le site génération.regionpaca.fr. Elle se fait en deux étapes :

  • La première étape : Le jeune saisit ses coordonnées puis sa demande de chéquier.
  • La deuxième étape : Le jeune adresse la pièce justificative de son statut par courrier ou par voie électronique.

Pour que sa demande soit prise en compte, ces deux étapes sont indispensables.

Pour qui ? Ce dispositif est ouvert aux jeunes filles et garçons de moins de 26 ans, résidant en Provence-Alpes-Côte d’Azur et pouvant justifier d’un des statuts suivants : lycéen (-ne)s, apprenti (-e)s, étudiant (-e)s, stagiaires de la formation professionnelle, en service civique, accompagné par une mission locale, inscrit à pôle emploi.

© Région

Contact :

DS-Service Santé Alimentation

PASS SANTE + PREVENTION CONTRACEPTION
LIBRE REPONSE 34143
13599 MARSEILLE CEDEX 20
pass-sante@info-regionpaca.fr

Tél : 04 88 73 80 00

D’autres informations sur :
https://www.facebook.com/ContraceptionDAdo

http://parlons-ici.org/

Télécharger le Flyer.

Des questions sur votre sexualité ou besoin d’une contraception d’urgence ? Localisez le centre le plus proche de chez vous en cliquant ici.

Consultez le guide pratique à l’attention des professionnels de santé en cliquant ici.

Pour commander votre chéquier Cliquer ici





Découvrez tout notre agenda..

AGENDA




Agnès DECHY

Agnès DECHY
Chargée de mission
"Animation-Culture et Développement du Territoire" et 
"Insertion & Égalité des chances"
agnes.dechy@educagri.fr


DigneDigne
GapGap
AntibesAntibes
Aix-en-provenceAix-en-provence
MarseilleMarseille
Saint-Rémy de ProvenceSaint-Rémy de Provence
HyèresHyères
Les arcs-sur-argensLes arcs-sur-argens
AvignonAvignon
CarpentrasCarpentras
Isle-sur-la-SorgueIsle-sur-la-Sorgue
OrangeOrange