Tunisie : Formation Professionnelle Agricole



La Formation Professionnelle Agricole en Tunisie

L'Agence de la Vulgarisation et de la Formation Agricoles est un établissement public à caractère administratif placé sous l'autorité du Ministère de l'Agriculture. Elle veille à la réalisation des programmes afférents aux plans de développement économique et sociale et essentiellement en matière de formation et de vulgarisation.

Ainsi, dans le domaine de la formation professionnelle agricole et de la pêche, l'AVFA est chargée de l'élaboration et du suivi des programmes et de toutes les activités en relation avec la formation initiale et continue. L'AVFA est également chargée de l'exécution et du suivi des programmes de mise à niveau des établissements de formation et ce pour répondre aux besoins de la profession et à la demande du marché de l'emploi.La formation professionnelle dans les domaines de l'Agriculture et de la Pêche se rapporte à l’exécution des plans de formation professionnelle, à l’implantation et la mise à jour des programmes de formation initiale et continue et ce en rapport avec les besoins des programmes régionaux et à la demande de la profession.

L’AVFA supervise 39 établissements de formation répartis sur tout le territoire Tunisien. Elles dispensent de différentes spécialités dans le domaine de l'Agriculture et de la Pêche.Centres de formations tunisiens

Le dispositif de formation professionnelle agricole et de pêche


Le dispositif public de formation professionnelle agricole et de pêche compte

  • Une structure centrale, chargée de la mise en œuvre de la politique nationale en matière de formation professionnelle.
  • Un organe d’appui : L’Institut National Pédagogique et de Formation Continue Agricole à Sidi Thabet qui a pour missions :

- La formation technique et pédagogique des formateurs  et   vulgarisateurs.

- L’élaboration et la mise à jour des référentiels et des programmes de formation,
- L’assistance pédagogique aux centres

  • 39 Etablissements de formation répartis sur tous les gouvernorats ( à raison d’un établissement par gouvernera au moins ) dans le but de rapprocher la formation des bénéficiaires.

   -  9 Centres Sectoriels (dont 1 dans le domaine de la pêche) Ils constituent une référence pour les centres de formation professionnelle et les opérateurs économiques de la filière.

  -  30 Centres Polyvalents (dont 7 dans le domaine de la pêche)

Ils ont une capacité d'accueil globale de 2100 postes de formation avec un staff de 282 formateurs permanents.

Le dispositif dispense deux types de formation : 

 

1-La formation initiale 


Les centres assurent une formation initiale diplômante pour quatre  niveaux (CC, CAP, BTP, BTS)

  •  La formation est axée principalement sur le côté pratique (à raison de 75%  du cursus).
  •  La formation est assurée soit à plein temps dans les établissements de formation avec un stage en milieu professionnel, ou par alternance entre l’établissement et  les entreprises agricoles ou par apprentissage en milieu professionnel.
  •  Le contenu des programmes et l’organisation de la formation sont définis en concertation avec les organisations professionnelles représentatives.
  •  L’effectif moyen des formés dans les centres est de l’ordre de 1500 apprenants par an.

 

2- La Formation continue 


 La formation des agriculteurs, pêcheurs (et leurs fils) a bénéficié depuis 1998 d'un programme spécifique visant l'amélioration des leurs compétence. Elle permet aussi aux jeunes de créer leurs propres entreprises ou de prétendre à des  nouveaux emplois.

  • Un travail de terrain a été effectué pour identifier, les besoins en compétences  des entreprises en agriculture et pêche.
  • Les résultats de ce travail ont servi à l’élaboration des programmes permettant ainsi à l’offre de formation de s’organiser en conséquence.
  • Les programmes sont élaborés en étroite collaboration avec les structures professionnelles et administratives impliquées dans le secteur.
  • Les modules développés sont réalisés dans les espaces des centres et/ou ceux des exploitations.
  • La formation est conduite sous forme de séances formatives accompagnées de démonstrations techniques ou de résultats sur le site d'un dispositif pilote, ou une exploitation offrant le support le plus adéquat.
  • La durée de la formation varie selon le groupe cible de 8 à 15 semaines (à raison de 4 à 5 jours par semaine) Le reste du temps, les agriculteurs poursuivront leurs activités dans leurs exploitations.

   L’effectif annuel moyen des bénéficiaires de la formation continue est de l’ordre de 17000.

Certaines activités de formation sont partagées avec d’autres intervenants spécialisés (les offices, les groupements interprofessionnels sectoriels, les centres techniques, les départements techniques du Ministère de l’Agriculture et les institutions d’enseignement supérieur et de recherche, etc.…).

 

 La mise à niveau du dispositif (MANFORME)

®  Le programme de mise à niveau de la formation et de l’emploi ( MANFORME)  a été rendu nécessaire  par l’adhésion de la Tunisie à la zone de libre échange avec l’Union européenne en 1995. Elle a de ce fait, bénéficié  d’un appui financier et technique soutenu surtout de l’AFD, de la banque mondiale et de l’Union européenne .

®  La principale originalité  de cette réforme réside dans l’option prise du partenariat avec les branches professionnelles comme cadre systématiques de sa mise en œuvre.

®  Les  financements successifs de l’AFD ont été directement adossés à la mise en œuvre opérationnelles de cette  orientation partenariale avec comme catalyseurs  l’appui des branches professionnelles Françaises.

v  Mise à niveau de huit  centres dont deux centres de pêche  (Composante matérielle et immatérielle)

v  Promotion  de la formation avec l’entreprise (Formation par alternance et apprentissage professionnel)

v  Implantation d’un nouveau modèle  d’organisation  et de gestion des centres répondant aux exigences de la démarche qualité

v  Accompagnement de deux Etablissements de formation agricole  pour la certification ISO 9001

®  La mise à niveau d’un deuxième groupe du centres ( 10 ) sur le budget de l’Etat .




Découvrez tout notre agenda..

AGENDA


Partenaires EUROMED

Les partenaires EUROMED




Réseau Agroécologique du Cirad

Depuis plus de vingt cinq ans, le Cirad et ses partenaires développent des solutions alternatives aux systèmes de culture conventionnels dans les pays du sud car l'agriculture basée sur le labour butte à répondre aux principaux challenges en matière de conservation de l'eau et des sols, de protection de l'environnement, de sécurité alimentaire, de réduction des coûts, etc.



Mediterra 2014

Le CIHEAM annonce la parution de l’édition 2014 de Mediterra « Logistique et commerce agro-alimentaires, un défi pour la Méditerranée »






Mobilité & Coopération Internationale


Philippe LEMAIRE

DRAAF SRFD CRIPT PACA

philippe.lemaire99@agriculture.
gouv.fr

 


 

Myriam Borel
DRIF PACA
myriam.borel@educagri.fr


DigneDigne
GapGap
AntibesAntibes
Aix-en-provenceAix-en-provence
MarseilleMarseille
Saint-Rémy de ProvenceSaint-Rémy de Provence
HyèresHyères
Les arcs-sur-argensLes arcs-sur-argens
AvignonAvignon
CarpentrasCarpentras
Isle-sur-la-SorgueIsle-sur-la-Sorgue
OrangeOrange